L'actualité
Imprimer ce texte
Communiqué de presse 2 Mars 2021 – Les adhérents de l’Union de la Publicité Extérieure s’engagent en faveur de la transition écologique


Au moment où le Parlement engage l'examen du projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience face à ses effets, l'Union de la Publicité Extérieure – dont les adhérents représentent plus de 80% de ce secteur d'activité en France – prend des engagements ambitieux sur sa trajectoire de réduction des émissions carbone et sur la promotion d'une communication responsable.

En amplifiant sa transformation, la communication extérieure, média de la proximité et des mobilités, souhaite contribuer à celle de l'économie et de la société françaises en faveur d'un modèle de développement écologique, innovant et créateur d'emplois.

1)    Trajectoire de réduction des émissions carbone
L'urgence de la situation climatique exige de s'engager de manière crédible, pérenne et transparente sur une trajectoire de réduction des émissions de CO2 . Les membres de l'Union de la Publicité Extérieure – seul média publicitaire relevant du code de l'environnement – veulent y prendre toute leur part en utilisant l'ensemble des leviers d'action qu'ils maîtrisent.

Ils s'engagent à :

-    réduire de 20% les émissions de CO2 de leur activité en 2025 par rapport à 2019 ;
-    réduire de 48% les émissions de CO2 de leur activité en 2030 par rapport à 2019 ;
-    poursuivre la diminution des émissions de CO2 pour atteindre la neutralité carbone à l'horizon 2050 en recourant le moins possible aux mécanismes de compensation.

Ces engagements, fidèles à la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC) de la France publiée en avril 2020, s'inscrivent dans les objectifs nationaux et internationaux de notre pays visant à réduire d'au moins 40% les émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 1990 et qui ont fondé les travaux de la Convention Citoyenne pour le Climat.

2)    Promouvoir une communication responsable pour accélérer la transition écologique
La publicité est une force d'impulsion pour la transformation de la société, mais à la condition de se transformer elle-même en vue d'aider à l'émergence d'une économie d'usages sobre en carbone et riche en services, d'une consommation qui va au-delà de l'acte d'achat-vente. Parce qu'économie et écologie doivent aller de pair, la communication publicitaire doit être au service de la transition écologique.

Pour que cette transition se traduise dans la vie quotidienne des citoyennes et des citoyens, l'apport de la communication extérieure est irremplaçable en tant que média de la rue et des déplacements, proche et populaire, par définition inclusif et accessible à tous les publics, dans tous les territoires.

Consciente de sa place et de sa responsabilité, soucieuse que les citoyens disposent de médias de confiance, désireuse de permettre aux marques de mettre en avant la performance environnementale de leurs produits et services, attachée à des leviers d'actions simples, lisibles et concrets pour être efficaces, les opérateurs de communication extérieure s'engagent à ::

1)    afficher et promouvoir chaque année à titre gracieux et selon les disponibilités des plannings une campagne publique d'envergure nationale faisant la promotion des comportements éco-responsables.

Application : dès publication des présents engagements.



2)    consacrer aux campagnes en faveur du climat, de l'environnement et de la biodiversité une part significative du volume global des campagnes que notre média dédie gracieusement chaque année aux causes d'intérêt général.

Application : 1er janvier 2022.


3)    proposer des conditions particulières accordées aux campagnes de communication faisant la promotion des usages et comportements durables selon les critères co-construits par un comité ad hoc composé de professionnels et de parties prenantes et validées au cas par cas par ce même comité élargi à l'UPE. Ces conditions pourront prendre la forme d'une négociation tarifaire spécifique se substituant aux conditions générales de vente ou d'une bonification gracieuse du dispositif réservé.

Application : à compter de l'élaboration des critères co-construits par le comité ad hoc mentionné ci-dessus.

4)    consacrer une part du temps de diffusion des écrans numériques, dans le respect des conditions contractuelles applicables à chaque univers et des choix éditoriaux de chaque opérateur, aux contenus non-publicitaires sur les comportements éco-responsables, ainsi qu'aux messages d'alerte (enlèvement, pollution, attentat, sanitaires…).

Application : 1er janvier 2022.

5)    sensibiliser les acteurs de l'achat public et privé (collectivités territoriales, autorités organisatrices de mobilité et opérateurs de transport, bailleurs sociaux, établissements publics, foncières ou immobilières commerciales…) en vue d'accroître la part de la notation environnementale et des critères sociaux dans les appels d'offre et consultations, et d'encourager l'utilisation de mobiliers rénovés.

Application : dès publication des présents engagements.

6)    engager des actions de formation et de sensibilisation des collaborateurs des entreprises de publicité extérieure, notamment les équipes commerciales et marketing, ainsi que des parties prenantes de notre écosystème, aux enjeux de la transition écologique et de la communication responsable.

Application : dès publication des présents engagements.

7)    sensibiliser notre écosystème, annonceurs et collectivités publiques, ainsi que leurs agences de communication, sur les enjeux partagés d'une communication durable et de son cycle : éco-conception et éco-production des contenus diffusés sur les mobiliers papier et numériques.

Application : dès publication des présents engagements.

3)    Assurer le suivi permanent et de la mise en application de nos engagements

- La commission RSE de l'UPE s'ouvrira à des personnalités extérieures indépendantes (dont des ONG et des universitaires) pour échanger en continu sur ces enjeux, contrôler la bonne exécution des engagements pris et proposer si nécessaire des pistes d'amélioration.

- Le suivi des engagements sera assuré par la commission RSE de l'UPE, qui regroupe les directions RSE, commerce, marketing, technique et achats des adhérents de l'UPE. Elle réunira son comité de pilotage trois fois par an pour s'assurer de la bonne exécution des présents engagements. Elle rendra public un bilan annuel exhaustif de ses travaux et actions.

- L'UPE est volontaire pour inscrire ses engagements dans un contrat climat avec les pouvoirs publics associant l'ensemble des acteurs de la publicité.

© Copyright 2022 l'Union de la Publicité Extérieure®. Tous droits réservés.